Zoom sur la formation de kinésithérapeute

 
Le kinésithérapeute est un professionnel de la santé qui a pour vocation de soulager les douleurs de ses patients par manipulation ou massage. Il peut également être responsable de la rééducation dans le cas, par exemple, d’une paralysie ou d’une chute. Le kinésithérapeute possède de grandes connaissances qui sont acquises, au départ, par le biais d’une formation longue et exigeante. Passons en revue les spécificités de cette dernière et la façon dont il est possible de devenir kinésithérapeute.

Année universitaire en préambule

Il s’agit de la grande nouveauté, entrée en vigueur depuis la rentrée 2017. Il n’est désormais plus possible, ou nécessaire, de passer par l’obtention d’un concours pour intégrer le cursus en kinésithérapie. Les étudiants doivent par conséquent s’inscrire en PACES qui est le tronc commun, en première année, des études dans le domaine de la santé. Une autre possibilité est de passer par STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). STS (sciences technologies santé), est également une alternative envisageable. La sélection des étudiants intervient à l’issue de cette année d’étude, un numerus clausus ayant été instauré par le gouvernement. Les heureux élus auront donc la possibilité d’intégrer un IMK, c’est à dire un institut de formation en masso-kinésithérapie. Ceci a pour avantage d’éviter de payer les frais de prépas privées de l’époque qui se montaient la plupart du temps à plusieurs milliers d’euros.

Des études soutenues et exigeantes

La formation postuniversitaire dure désormais non plus trois ans mais quatre. Le rythme est très soutenu et le volume horaire important. Il est composé d’une approche essentiellement théorique pour les deux tiers du temps. Le tiers restant consiste en de nombreux stages en milieu hospitalier où le futur kinésithérapeute met en pratique l’enseignement qu’il a reçu. La formation aborde plusieurs disciplines différentes et les spécialisations ultérieures sont nombreuses. Elles peuvent concerner les domaines du sport, de la rhumatologie ou de la traumatologie.

Coût des études et formation continue

Même si la nouvelle structure a permis d’alléger le coût des études, celles-ci restent tout de même relativement onéreuses. Il faut en effet compter plus de trois mille euros, en moyenne, par année. Cependant, de nombreuses aides existent et il peut être primordial de s’y intéresser. De plus, cette profession évolue très rapidement et il est impératif de maintenir ses connaissances à jour par le biais de la formation continue. Ceci permettra au professionnel de développer de nouvelles pratiques et de considérer d’autres approches du métier. La formation continue pour kiné permet de se tenir à jour, d’acquérir de nouvelles compétences et en plus d’être confronté à des formateurs experts dans leur domaine, possédant un haut niveau de compétences sans cesse actualisées.

En guise de conclusion, si la formation de kinésithérapeute demande beaucoup d’efforts et de persévérance, elle se veut avant tout très concrète. Les éléments théoriques et pratiques sont intimement liés tout au long du cursus et permettent de donner du sens à l’apprentissage de cette profession passionnante.

[…]