Reprendre ses études à l’étranger, pourquoi ? Comment ?

 

Reprendre ses études est souvent compliqué, et l’on a parfois besoin de faire table-rase du passé pour repartir. Pour cela, quoi de mieux que de partir loin de tout ce que l’on connait pour redonner un nouveau souffle à son envie d’apprendre ? Les possibilités d’études à l’étranger sont souvent bien différentes de celles que l’on peut trouver en France, et c’est un moyen de se découvrir de nouveaux domaines de compétences.

L’attrait du neuf et l’envie de voyager sont des moteurs qui peuvent donner l’envie de reprendre ses études à l’étranger. De nouveaux horizons pour de nouveaux projets, tels sont les perspectives que donne une reprise d’études dans un pays lointain et exotique.

Des études à l’étranger pour un nouveau départ

Etudier à l’étranger est le meilleur moyen de s’initier à de nouvelles pratiques, des coutumes inédites et des façons de voir le monde radicalement différentes. Il s’agit bien évidemment d’un atout considérable à valoriser dès son retour !

Les avantages de devenir bilingue

La connaissance d’un nouveau langage demande souvent des années de pratique, d’entrainement et de cours intensifs… Sauf lorsque l’on est dans le pays en question ! Le contact répété avec la langue et le besoin de se faire comprendre feront de vous un linguiste confirmé en moins de quelques mois. Vous vous découvrirez sans doute même meilleur que de nombreuses personnes qui auront étudié la langue via le cursus classique, puisque votre accent et vos expressions transparaîtront d’une authenticité qui ne peut être acquise qu’auprès des natifs.

Une nouvelle façon d’apprendre

Aller étudier à l’étranger est d’ailleurs un moyen intéressant de se faire à la culture d’un nouveau pays, et à ses façons d’enseigner ! Les rapports professeurs/élèves ne sont pas les mêmes selon les régions du monde, tout comme les sujets abordés et la façon de les traiter. Pour élargir votre vision de l’apprentissage, rien ne vaut donc les études à l’étranger !

Par ailleurs, le fait que vous repreniez vos études dans un pays étranger implique que vous avez déjà connu par le passé les façons de procéder de l’enseignement français. Votre séjour vous permettra donc de comparer les deux systèmes, d’en mesurer les atouts et les faiblesses, et de prendre le meilleur de chacun.

Différentes façons d’étudier à l’étranger

Bien entendu, le plus simple pour aller étudier à l’étranger, c’est évidemment d’intégrer une université dans le pays choisi. Évident, mais pas simple pour autant. De nombreuses universités étrangères demandent un diplôme de fin d’études du pays en question, et pas sûr que tout le monde ait envie de (re)passer son baccalauréat en suédois ou en colombien. Pour ceux qui souhaiteraient trouver des alternatives, voici quelques exemples de formations possibles pour reprendre ses études à l’étranger.

Summer Schools et Universités d’Été

L’un des moyens les plus simples est de s’inscrire à une Université d’Eté (Summer School) à l’étranger. Ces programmes courts durent entre un et deux mois, et se déroulent comme un semestre accéléré à la fac : cours tous les matins et examens finaux sur les deux ou trois derniers jours du séjour. Pas besoin de se préoccuper des diplômes de fin d’études locaux : ces cours sont prévus pour des étudiants étrangers, et ne sont souvent même pas ouverts aux étudiants du pays en question.

Cette solution est un compromis parfait pour découvrir la culture du pays où l’on souhaite s’installer, et s’éviter les mauvaises surprises à l’arrivée : ceux qui rêvaient d’étudier en Norvège, mais qui se mettent à éternuer dès que le baromètre indique en dessous de 15°C profiteront de ce court séjour pour repenser leur projet.

Programmes d’échange

Et si se réinscrire à l’université en France était finalement la meilleure option pour aller étudier à l’étranger ? La majorité des universités françaises sont en effet impliqués dans des programmes d’échange à l’étranger, qui leur permettent d’envoyer des étudiants dans des universités partenaires aux quatre coins du globe. ERASMUS+, le programme d’échange universitaire de l’Union Européenne (et plus encore, puisque des pays comme la Norvège en font partie sans être membres de l’U.E.), permet ainsi la validation de crédits pour chaque semestre passé dans une université accréditée, quel que soit le pays d’origine de l’étudiant ou bien le pays de l’institution en question.

Certaines universités en France proposent en outre des accords d’échange avec des universités étrangères qu’elles ont choisi elles-mêmes et avec lesquelles elles ont signés des partenariats. Celles-ci sont souvent très prestigieuses, et ce genre de formation est très valorisant pour un étudiant qui choisit de reprendre ses études en partant à l’étranger !

Une expérience unique qui aide à grandir

De retour en France, nombreux sont les étudiants qui ne rêvent que d’une chose : repartir ! L’expérience est enrichissante, parce que l’on fait la rencontre de gens à la culture différente, gratifiante, parce que l’on apprend des choses nouvelles qui sont bien souvent passées sous silence dans son pays d’origine, et rafraîchissante, parce que c’est l’occasion de laisser derrière soi tous les vieux artefacts du système scolaire français. En clair, reprendre ses études à l’étranger est une formidable opportunité à ne pas rater !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *