Comment reprendre ses études quand on est âgé ?

Publié par yasmine le

A n’importe quel âge, 30 ans, 40 ans, 50 ans voire plus, il est possible de reprendre ses études. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, comme l’affirme le célèbre proverbe. Il faudra beaucoup de courage et de motivation pour réussir à s’investir correctement. Si vous êtes un sénior, vous aurez davantage de temps pour parfaire vos connaissances et assimiler de nouvelles matières ou technologies.

Université du Temps Libre : 

Il s’agit d’un service proposé par l’université mais qui dispose d’une comptabilité à part. Elles se trouvent sur l’ensemble du territoire français. En France, certaines de ces Universités du Temps Libre (établissements ou annexes) proposent plusieurs options de cours (langues, informatique, sciences, histoire de l’art…). Des conférences, portant sur des sujets d’actualité, sont régulièrement planifiées.
Diverses activités culturelles ou ludiques peuvent être proposées : cuisine, gymnastique, randonnées, atelier mémoire, visites d’expositions ou de musées…
Les inscriptions ont lieu au mois de juillet pour la rentrée qui s’effectue en septembre ou octobre. Cependant, il est toujours possible de s’inscrire durant l’année.
Les frais d’inscriptions oscillent entre 40 et 120 € (éventuelle remise pour les personnes qui ne sont pas imposables) avec une majoration de 15 à 75 € par activité.
Aucun diplôme n’est délivré par l’Université du Temps Libre.

Cours par correspondance : 

En l’absence d’Université du Temps Libre ou en cas de problèmes de déplacements, les cours par correspondance constituent une autre façon de reprendre ses études, que l’on soit âgé ou non.
Apprendre chez soi comporte l’avantage de travailler à son propre rythme et aux plages horaires désirées. Cependant, il ne faut pas perdre de vue qu’étudier seul, face à ses cours, demande une très grande motivation.
Le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) est la référence dans ce domaine. Il a d’ailleurs mis en place des partenariats avec l’Université du Temps Libre.
Le CNED propose 250 formations, de leur conception à leur évaluation en passant par l’accompagnement des élèves. Il faut savoir que 80 % d’entre eux sont des adultes.
Certaines formations sont diplômantes.
Les tarifs varient suivant les formules et les matières choisies.

Université classique : 

Que l’on ait 30 ans, 40 ans, 50 ans, que l’on soit plus âgé ou sénior, l’université s’adresse aux personnes titulaires de diplômes ou d’équivalences.
Toutefois, une dérogation peut être obtenue, en cas de non diplôme, en optant pour le statut d’auditeur libre. Il donne la possibilité d’assister aux cours magistraux, selon les places disponibles, mais n’autorise pas la participation aux travaux pratiques ou dirigés ni de se présenter à un examen.
Suivant l’université choisie, l’inscription coûte entre 40 et 140 €.
Une VAP (Validation des Acquis Professionnels) ou VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) est possible, sur demande auprès du service des Equivalences de l’Université, pour suivre un cursus nécessitant ce diplôme.
En ce qui concerne la VAP, un jury statue de l’équivalence à attribuer à l’expérience professionnelle, aux acquis personnels et aux formations suivies, après entretien et sur dossier.
Concernant la VAE, sans aucune formation supplémentaire, l’étudiant peut obtenir un diplôme ou un titre à l’issue de 3 ans d’expérience professionnelle (ou extra professionnelle) en lien avec le titre souhaité. Pour ce faire, un jury évalue les aptitudes et connaissances du candidat et dispense un diplôme : CAP, BTS ou diplôme de l’enseignement supérieur.
Ce système est parfois payant, suivant la certification demandée et l’organisme qui la délivre.

La reprise d’études génère souvent des phases de découragement. Pour éviter ces coups de mou, il convient de se fixer des objectifs à long terme. Il est primordial, également, d’opter pour un type d’enseignement adapté, de prendre en compte l’aspect financier et de bien évaluer sa disponibilité ainsi que l’objectif recherché.
Du moment que la reprise d’études découle d’un choix et non d’une nécessité, elle ne peut qu’être agréable et synonyme d’épanouissement.

Catégories : Reprendre ses études

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *