Comment reprendre ses études quand on n’a pas le bac ?

Publié par yasmine le

 

 

Reprendre ses études sans le bac, est-ce vraiment impossible ?

Les raisons pouvant pousser à reprendre ses études sont variées, mais pour une personne n’ayant pas obtenu le baccalauréat, cela peut sembler être un parcours du combattant et en décourager plus d’un. C’est pourtant loin d’être impossible et, contrairement aux idées reçues, il existe des formations qui permettent aux non-bacheliers ayant la motivation nécessaire de continuer à étudier. Qui plus est, les opportunités offertes sont très variées aussi bien en termes de budget, de durée, de difficulté, que de sujet. Voici une liste non-exhaustive des solutions possibles qui s’offrent à vous si vous souhaitez entamer un cursus sans bac, suivie de quelques conseils pour bien réussir.

 

Diplômes d’État santé et social

Certains diplômes d’État dans les milieux du paramédical et du social sont accessible sans le bac. En ce qui concerne le paramédical, les DE d’auxiliaire de puériculture, assistant dentaire, ou encore aide-soignant sont, entre autres, ouverts aux personnes n’ayant pas obtenu de baccalauréat. Pour ce qui est de social ceux qui le désirent peuvent entreprendre une formation de moniteur-éducateur, accompagnant éducatif et social ou technicien de l’intervention sociale et familiale. Une autre Diplôme d’État pouvant intéresser ceux qui préfèrent s’orienter vers une carrière sportive est le BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) qui permet de devenir enseignant sportif ou animateur socioculturel.

 

DAEU (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires)

Ce diplôme est proposé aux personnes n’ayant pas obtenu le bac mais souhaitant néanmoins s’inscrire à l’université. C’est une formation d’un an à la fin de laquelle les participants obtiennent un diplôme équivalent au baccalauréat permettant ensuite d’accéder à l’enseignement supérieur. Il est possible aux personnes ayant 24 ans minimum de s’inscrire, 20 ans avec une expérience professionnelle d’au moins deux ans. Il existe deux parcours au sein de cette formation: le DAEU A se focalise sur les études littéraires et le DAEU B prépare aux études scientifiques.

 

Capacité en droit

Tout comme le DAEU, la capacité en droit est un diplôme donnant accès aux études universitaires mais qui se focalise sur la filière du droit. A l’issue de cette formation de deux ans, les étudiants obtiennent un certificat équivalent au baccalauréat leur permettant d’entrer en première année licence de droit (voir deuxième année pour ceux ayant une moyenne à l’année supérieure à 15/20) et ainsi d’entamer une carrière juridique. La capacité en droit donne également la possibilité de passer des concours administratifs comme celui de contrôleur des finances publiques, contrôleur de l’INSEE ou contrôleur de douane.

 

BTS (Brevet de Technicien Supérieur)

Il est en théorie tout à fait possible d’intégrer un BTS sans le bac, le niveau Terminale étant sensé suffire. En réalité c’est un peu plus compliqué: la sélection pour l’entrée en BTS se fait sur dossier et les lycées ont tendance à privilégier les bacheliers lorsque les candidats sont nombreux. Cependant, une lettre de motivation montrant une grande détermination et un intérêt particulier dans la formation peut rendre un dossier très attractif, même sans diplôme. Il existe également des BTS moins demandés ou proposés par des écoles privées qui seront d’autant plus enclins à accepter la candidature des non-bacheliers.

 

BP (Brevet professionnel) et CAP (Certificat d’aptitude professionnelle)

Les BP et les CAP faisant partie de l’enseignement secondaire, l’obtention du baccalauréat n’est pas une condition d’entrée, de plus, toute personne âgée de plus de 18 ans peut se présenter à ces examens, en faisant des filières idéales pour ceux désirant reprendre leurs études et apprendre un métier. Les sujets d’étude sont nombreux et varient de l’hôtellerie/restauration, au bâtiment, en passant par la santé, la vente ou encore les transports. Ces deux diplômes peuvent être préparés dans un lycée ou dans un centre d’apprentis et présentent l’avantage de combiner études théoriques et stages pratiques.

 

Écoles d’hôtellerie et de Restauration

Chaque année certaines écoles hôtelières offrent des places aux personnes n’ayant pas obtenu de bac. Elles permettent de former à des métiers de l’hôtellerie et de la restauration comme chef cuisinier, maître d’hôtel, sommelier ou réceptionniste. Les formations durent entre 1 et 5 ans en fonctions de la spécialité choisie.

 

Écoles d’Art

Pour les plus créatifs, de nombreuses écoles d’art, dont certaines très cotées comme les Beaux-arts, l’ENSAD ou Art-Déco sont ouvertes aux non-bacheliers. Les concours sont très sélectifs mais avec la motivation et le talent nécessaire ces institutions sont accessibles à tous.

 

Ces exemples ne sont qu’un aperçu des options qui s’offrent à ceux qui désirent reprendre leurs études sans pour autant avoir obtenu de baccalauréat au préalable. Il existe bien-sûr d’autres possibilités mais cette liste prouve bien qu’une poursuite d’études est tout à envisageable quels que soient les centres d’intérêt et/ou les carrières visées.

Cependant, la reprise d’études peut être quelque chose d’inquiétant, particulièrement pour ceux qui ont arrêté depuis plusieurs années. Néanmoins, il existe quelques techniques pour bien se préparer pour réduire le stress et augmenter ses chances d’être accepté dans la formation souhaitée. Le plus important est d’être bien renseigné. Ceci permet de savoir si ces études correspondent bien à votre personnalité et aux sujets qui vous intéressent. Cela permet par la suite de montrer que vous êtes motivé, que votre candidature est réfléchie et correspond à ce que l’école attend ce qui sera un gros avantage en votre faveur lors du processus de sélection.

Bien se renseigner permet aussi de prendre connaissance des délais et documents nécessaires à l’inscription ce qui peut vous éviter un stress de dernière minute. Les sites internet des écoles et formations ont souvent toutes les informations nécessaires, mais n’hésitez pas à envoyer un e-mail ou passer un coup de téléphone si vous avez des questions supplémentaires. Enfin, lorsque la sélection se fait par un concours, il est crucial de bien s’y préparer à l’avance, surtout pour ceux qui n’aurait pas ou plus l’habitude de ce genre d’exercice. Pour certains concours, il existe des tests en ligne ou des stages payants permettant de s’entraîner et aidant à se sentir prêt le jour venu. Lorsqu’il s’agit de reprendre ses études, la détermination est souvent bien plus importante que les diplômes obtenus.

 

Bonne chance!

 

Catégories : Reprendre ses études

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *