Devenir opticien: quelles études? quel parcours?

Publié par yasmine le

Très complet, le métier d’opticien requiert plusieurs qualités et regroupe un certain domaine de compétences. Capacités commerciales et relationnelles avec les clients mais également les aspects techniques sont à prendre en compte. L’opticien complète en quelque sorte l’ophtalmologue et offre une aide précieuse aux personnes présentant des problèmes de vue.

Quelles études pour devenir opticien ?

Il est possible de s’orienter directement vers un Bac pro optique-lunetterie et de déboucher ainsi sur le métier d’opticien. Par ailleurs, il est impossible de se mettre à son propre compte en ayant uniquement cette formation en poche.
Mais il existe également d’autres voies. La plus répandue d’entre elles est le BTS opticien-lunetier qui semble également la mieux adaptée et la plus complète pour déboucher sur le métier. Elle se réalise sur deux années après le Bac et demeure assez sélective.

Pour ceux, souhaitant compléter leurs formations ou se reconvertir professionnellement, il est possible de se tourner vers un DU d’optique physiologique et optométrie ou une Licence pro. Des écoles privées telles que l’ISO proposent également des formations en reconversion niveau BAC+3.

Un métier polyvalent et attrayant

Un opticien vient en aide aux personnes qui présentent des problèmes de vue. De ce fait, il doit être un bon conseiller sur le plan technique et esthétique. Mais un opticien est également un commerçant. Il doit donc posséder des qualités de vendeur et rendre ses produits attractifs et ses points de vente agréables.

Aujourd’hui, le métier attire beaucoup de jeunes par son aspect polyvalent. Domaine aux facettes multiples, l’optique mène à des perspectives variées. Suivant le profil et les préférences du jeune diplômé, il est possible de s’orienter vers des métiers divers. Certains peuvent opter pour le management ou des postes commerciaux auprès des fabricants de verres et de lunettes. Les plus créatifs peuvent se tourner par exemple vers le design et la création de montures. Tandis que ceux à la fibre pédagogique, peuvent être enseignants ou formateurs.

Un métier qui ne connait pas la crise

Avec la raréfaction des ophtalmologues et le vieillissement de la population, les opticiens se retrouvent de plus en plus sollicités. C’est un métier facilement accessible et les débouchés y sont nombreux. L’insertion professionnelle est bonne et les jeunes n’ont en général pas de mal à trouver un CDI à l’issue de leur formation. Ainsi, près de 88% d’étudiants trouveraient un emploi dans les 3 mois après avoir terminé leurs études. Mais si le recrutement dans le secteur reste abondant, la rémunération générale a tendance à baisser.

Les salaires du métier de l’optique restent toutefois attrayants. Ainsi, un opticien débutant gagne en moyenne 1500€ net par mois. Pour un opticien plus confirmé, le salaire peut monter à près de 2100€ net par mois. Un opticien à son propre compte et dont le commerce se porte bien, peut gagner quant à lui jusqu’à 6000€ net par mois.

Le métier d’opticien reste donc intéressant pour les jeunes qui souhaitent travailler dans une atmosphère active et polyvalente. Offrant des voies variées, l’optique offre assurément un large champ des possibles.

Catégories : Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *