Reprendre ses études après un burnout

Un burnout est un surmenage lié au travail qui mène une personne à ne plus pouvoir exercer celui-ci. Surcharge de travail, surplus de responsabilités, excès de pression hiérarchique : de nombreux facteurs peuvent occasionner un burnout. Ce moment morose et difficile dans une carrière est à surmonter, mais il s’agit également de préparer la période qui suivra le burnout, et d’être prêt à rebondir au plus vite.

Pour cela, il est primordial de transformer sa façon d’appréhender le travail, les études, et les relations avec ses collègues et la hiérarchie. Ceux-ci doivent pour un temps être remplacés par des camarades de classe et le corps enseignant, sans pour autant plaquer sur ces derniers les comportements que l’on pouvait avoir avec les précédents. Tout est affaire de mesure et de changement.

 

 

Laisser derrière soi son ancien travail

L’un des points les plus importants pour reprendre ses études après un burnout est donc de cibler très exactement ce qui a fait que le poste précédent a occasionné un mal-être au travail.

Changer de secteur

Il est crucial de laisser derrière vous ce qui vous a déplu. Abandonnez donc ce métier que vous aviez, quand bien même c’est celui pour lequel vous avez été formé. Des formations, vous en aurez d’autres, et c’est le but de ce site de vous aider à trouver la bonne.

Se remettre à la vie étudiante

Un retour à la fac ? Peut-être un peu compliqué à trente ou quarante ans, non ? Mais pourquoi pas, après tout, certains y parviennent très bien, et profitent de ce changement d’univers pour faire le point avec eux-mêmes. Cette option reste cependant l’apanage de ceux qui se sentent de côtoyer des étudiants de dix à vingt ans leurs cadets. Pour les autres, de nombreuses formations existent sans avoir besoin de retrouver les bancs de l’école !

Avec l’arrivée des nouvelles technologies et la démocratisation du savoir, il n’a jamais été aussi simple d’apprendre sur Internet. De nombreux cours en ligne existent, tout comme existent des fiches, des vidéos et des conférences pour vous initier à votre nouveau projet. Cela ne ressemble pas à des études ? Pourtant, faites-vous confiance, vous allez apprendre bien plus que vous l’en croyez de cette manière. Cet apprentissage en autodidacte vous permet de vous faire à ces nouveaux savoirs à votre rythme, tout en choisissant vous-même les sujets que vous souhaitez aborder. Fini les cours imposés et les siestes dans des matières rébarbatives : vous êtes seul maître de votre programme.

Savoir écouter ses envies

Il est important de savoir se faire plaisir, lorsque l’on s’apprête à se réorienter après un burnout. Vous ne vous sentez sûrement pas prêt à intégrer un job alimentaire juste après avoir été dégoûté du travail. Pour cela, il faut savoir s’écouter, et savoir se faire plaisir !

 

 

Responsabilités or not responsabilités ?

Peut-être que ce qui vous a échaudé dans votre précédent poste, c’était l’excès de pression que votre employeur (ou vous-même ?) mettait sur vos épaules. Ou bien peut-être qu’au contraire, c’est le fait de n’avoir aucune perspective d’évolution qui vous a poussé à bout. Dans tous les cas, il s’agit de faire les bons choix pour repartir.
Vous souhaitez avoir un peu moins de responsabilités ? Un poste d’encadrement est d’ores et déjà déconseillé. Privilégiez plutôt une formation qui mène à un travail en solo, et vous serez sûrement plus à l’aise avec vous-même pour seul maître.

Vous voudriez plutôt reprendre du poil de la bête et vous montrer compétitif, prêt à vous battre pour des objectifs ? Le management et les ressources humaines sont sans doute faits pour vous, et de nombreuses formations pourront vous être proposées par des formateurs et des spécialistes de ces domaines.

Un secteur qui vous plaise

Hors de question de retomber dans un job alimentaire, disions-nous ? Hors de question également de devenir le pion d’une tâche qui ne vous donne pas envie de vous lever le matin. Vous avez là une opportunité que peu de travailleurs ont dans leur carrière : vous écouter et suivre vos envies.

Pour cela, demandez-vous ce que vous vouliez faire en sortant du lycée. Ce travail qui vous a conduit au burnout n’est certainement pas ce métier de vos rêves. Il est donc temps de renouer avec vos anciens projets. Vous avez préféré la comptabilité pour ses débouchés, alors que depuis le début, vous vouliez être animateur de colonies de vacances ? Il n’est pas trop tard pour passer votre B.A.F.A. L’important, c’est d’être au plus proche de ce que vous voulez vraiment.

Un nouveau départ

Ce qui va faire de cette reprise d’études un tremplin pour apprécier à nouveau travailler, c’est la pertinence des choix que vous allez faire en vous lançant dans votre nouvelle formation. Le retour sur les bancs de l’école ou la formation par Internet, mais encore l’apprentissage ou des formations proposées par des organismes de réinsertion dans l’emploi : de nombreuses voies existent pour reprendre vos études à la suite de votre burnout. Tout ce qu’il faut, c’est ne pas retomber dans les mêmes travers qui vous ont fait chuter : désormais, vous devez vous investir dans quelque chose qui vous ressemble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench